Société des Amis de Saint-Sylvestre et de l'Abbaye de Grandmont 87240 Saint-Sylvestre
Grandmont (commune de Saint-Sylvestre)
Grandmont Les Fouilles



Au centre du village, des fondations et quelques pierres de tailles sont les seules traces de ce que fut l'abbaye de Grandmont.
C'est après la mort d'Etienne de Muret (1124) que plusieurs de ses disciples vinrent s'établir en ces lieux en reprenant ses vœux de renoncer à tout bien et de mener une vie de grande austérité dans la solitude des hommes et la présence de Dieu

Endommagée pendant la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion, l'abbaye avait été complètement restaurée au milieu du XVIIIe mais, à la suite de la suppression de l'ordre à la Révolution, les bâtiments furent démolis vers 1820.


Une petite chapelle de pèlerinage, érigée là en 1825, perpétue le souvenir du monastère, à l'intérieur de laquelle on peut voir encore aujourd’hui :

- une copie de la châsse d'Ambazac
- une copie de la croix reliquaire de Gorre.
- Ainsi que des plans de ce que fut l'abbaye.


La châsse-reliquaire dite "de saint Etienne de Muret"

(cliquez ici pour plus d’information)

Contemporaine de l'érection de la première église de Grandmont, la châsse devait orner l'autel-majeur de l'abbatiale où elle est décrite avant 1591 en cet emplacement, auprès de six autres grandes châsses, probablement de même nature.

Vers 1760, elle est déménagée avec trois autres, dans une chapelle de la nouvelle église non encore achevée. Après la suppression de l'Ordre de Grandmont, elle est donnée au curé d'Ambazac avec un ossement de saint Etienne (un tibia) et la dalmatique qui y étaient enfermés.



La dalmatique (visible dans l’Eglise d’AMBAZAC)


Signalée dans les inventaires de Grandmont en 1575 et 1666, l'origine de ce vêtement liturgique ne fait donc aucun doute. Comme la châsse, elle fut donnée à la paroisse d'Ambazac, sous la Révolution, en 1793.
Elle fut entièrement restaurée de 1994 à 1997
(cliquez ici pour plus d’information)

Croix-reliquaire de Gorre

Argent doré, filigranes, pierres dures, intailles 2e quart XIIIe s.
Provient du trésor de Grandmont
Gorre (Haute-Vienne), église paroissiale